Archives de la catégorie ‘F) Et si notre santé était mise en jeu ?’

L’extraction du gaz de schiste crée des impacts négatifs pour la santé liés notamment aux impacts écologiques.

En effet, la pollution de l’air et de l’eau précédemment expliquée dans la partie sur l’impact écologique comporte de nombreux risques pour notre santé.

L’eau que nous buvons provient des nappes phréatiques où l’eau déjà polluée par les produits agricoles, industriels et médicaux se retrouvent polluée, de plus, par les produits toxiques mêlés à cette dernière durant l’extraction du gaz de schiste. Tout ceci a un impact sur la qualité même de l’eau que nous buvons chaque jour.

Dans le film Gasland, lorsque l’homme allume son briquet près de l’eau coulant de son robinet, celle-ci prend feu, prouvant la présence de substances chimiques inflammables et dangereuses dans cette eau.

Pour découvrir un extrait du film Gasland qui relate les problèmes de santé de certains américains dus aux exploitations du gaz de schiste

cliquer sur ce lien  Gasland : passage sur la santé

Aux Etats-Unis, des puits contaminés ont du être fermés car l’eau était trop impropre à la consommation. Ces eaux sont interdites à la consommation depuis août 2010.

Dans ces eaux on pouvait retrouver des substances hautement cancérigènes telles que le 2-butoxyéthanol. On y trouve aussi de l’arsenic, du cuivre et d’autres métaux.

Dans la liste élaborée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC, Lyon, janvier 2011), émanation de l’Organisation Nationale de la Santé (OMS), on arrive à comptabiliser 10 cancérogènes pour l’Homme (comme le benzène), avec en plus 9 composés cancérogènes chez l’animal et suspectés d’être cancérogènes chez l’Homme, mais dont l’implication dans le cancer humain n’est pas actuellement établi avec certitude, dans les mélanges chimiques servant à l’extraction du gaz de schiste.

Nous pouvons noter que chez certaines personnes travaillant dans les sites d’exploitations, une exposition aux particules fines à été associé a des symptômes respiratoires, à la baisse des fonctions pulmonaires, à l’augmentation d’hospitalisations pour problèmes respiratoires, une altération du rythme cardiaque chez certains individus.

Enfin les effets à long terme pour la population locale peuvent être un développement de l’asthme chez l’enfant, ainsi qu’une augmentation des maladies cardiopulmonaire.

Les effets de l’exploitation du gaz de schiste sur la santé peuvent être graves, que ce soit sur les travailleurs ou les populations locales. 

Publicités